La Fureur de Phil.

Depuis quelques années, les manifestations dédiées aux autos et motos anciennes fleurissent sur la côte Landaise...


Jadis réservés à des farfelus amateurs de vieux tacots, ces évènements attirent un public grandissant de curieux et de nostalgiques.

Parmi ces passionnés, il est des « frimousses » incontournables qui écument tous les rendez-vous de la région. Je vous présente Philippe. Amoureux de véhicules anciens avec une prédilection pour les machines à deux roues, il fait partie du CAR MOTO ADDICTION, un club regroupant les amateurs de motos et autos retro de la côte sud.

Ambiance bon enfant, convivialité, l’esprit des amateurs de vieilles cylindrées semble bien coller à celui des Landes.

 

 

Philippe, depuis quand t’intéresses tu aux « vieilles dames » ?

Depuis toujours en fait, mais c’est vers la cinquantaine que j’ai cherché à retrouver et acquérir ma première machine, celle de mes 20 ans. A partir de là, le virus ne m’a pas lâché, j’ai vite été attiré par les modèles qui me faisaient rêver étant jeune mais qui étaient inaccessibles à l’époque. Aujourd’hui, difficile de dire combien de machines j’ai dans mon garage… une quinzaine de motos et autant de cyclos peut être, certains en épave, d’autres remis à neuf. J’ai un attachement particulier aux BMW et cyclos de 1950 à 1980.

Quelle est l’activité de ton Club ?

On organise des rassemblements, des balades, des bourses aux pièces détachées et des expos. Mais c’est d’abord un lieu d’échange et de partage ou l’on met en commun notre expérience, nos connaissances et nos astuces. Il y a pas mal d’échanges avec d’autres clubs de marque aussi.

Quelle route aimes-tu parcourir dans les Landes ?

Les routes de notre région sont parfaites pour les vieilles machines parce que tu peux vraiment profiter du paysage, c’est bucolique, pas trop fréquenté. Après j’aime bien aussi les cols du pays basque voisin, pour le paysage bien sûr et aussi pour le rythme de conduite.

Le prochain rendez-vous à ne pas rater ?

On bosse sur un rassemblement prestigieux : celui du Motobécane Club de France que l’on accueille les 3 et 4 juin à Soustons. Il y aura plus d’une centaine de machines venant de toute la France et d’Europe. On prévoit aussi une bourse aux pièces, des randos de 70 km etc…Le public est bien sûr invité à profiter du rassemblement, c’est vraiment ouvert à tous, on peut même venir avec une machine d’une autre marque. A côté de cela, on a aussi notre traditionnel rendez-vous tous les 4ème dimanche du mois aux arènes de Soustons. Cette date-là, on y tient. C’est un vrai point de rencontre entre les amateurs et le public.

Le public justement répond présent à chaque manifestation. Pourquoi cet engouement selon toi ?

Les gens sont à la fois attirés par les jolies choses et nostalgiques d’une période révolue. Beaucoup viennent revoir la voiture de leurs grands parents, respirer des odeurs qui font remonter des souvenirs de jeunesse…Après il y a aussi les collectionneurs purs et durs qui sont à l’affût de la pièce d’origine manquante pour leur restauration.

Quelle est la machine que tu rêves de posséder ?

L’amateur fonctionne au coup de cœur. Bien sûr on « flashe » plus facilement sur des modèles qui te parlent, par exemple moi, j’ai acheté le même cyclo qu’à mes 16 ans, même couleur ! Après, quelle que soit la cylindrée, le grand bonheur c’est la sortie de grange ! La première balade sur une machine que tu auras fait renaître.

Pourquoi être au volant d’un véhicule ancien offre des sensations uniques ?

Pour beaucoup d’amateurs, les véhicules récents n’ont plus d’âme…ils sont saturés de technologie qui lisse toute singularité et diminue d’autant le plaisir de conduire. Il manque tout ce qui participe à l’expérience de pilotage, les anciennes sensations, l’odeur, le bruit…Il faut ressentir sa machine. Et puis avec les modèles d’autrefois, pas la peine d’aller vite pour avoir de vraies sensations !

 

Questions bidon

Ton pneu crève à moto, tu fais quoi ?

Plein de personnes vont s’arrêter pour t’aider ! On n’est jamais seul avec un véhicule rétro …

Tu es plutôt cuir ou skaï ?

Vieux cuir.

Le solex de ma tatie qui dort dans un garage depuis 30 ans, ça suffit pour être membre du club ?

Bien sûr ! Surtout un solex.

 

Hélène

Plus d’infos : Page Facebook CAR MOTO ADDICTION 

 



 




Top